Assurance

Assurance vie et retraite

Le perp et l'assurance-vie offre la possibilité de vous permettre de constituer une épargne en vue de votre retraite. Les deux cas offre la possibilité d’effectuer des versements réguliers sur votre contrat, jusqu'à votre départ en retraite. Pour ainsi dire sur une période plutôt longue. Une fois ces versements fructifiés, le souscripteur touchera le capital versé et les intérêts, à la sortie du contrat. Les deux contrats étant individuels et leur souscription facultative. Au niveau des deux contrats, des frais d'entrée et de gestion peuvent être perçus. Cependant, des différences ont été notées.

Le mode de sortie

L’avantage revient à l'assurance-vie puisqu’elle donne la possibilité de choisir le mode de sortie. Quant au Perp, il s’agit en principe d’une rente. Il existe une possibilité de sortie totale en capital : si les fonds sont destinés à l'acquisition de la résidence principale en accession à la première propriété ; ou, si le montant de la rente est inférieur à 480€ par an. Pour l'assurance-vie, vous pouvez toujours faire le choix entre une rente et un capital. Par contre, certains contrats demandent que le choix soit effectué au moment de la souscription ! Sur le choix du moment de la sortie d’une assurance-vie, lorsque vous le souhaité vous pouvez sortir de votre contrat, certes, avec une fiscalité plus pesante. Contrairement au cas d’un Perp, vos versements seront bloqués et donc vous serez dans l’obligation d’attendre la fin de votre contrat.

Bloquez votre contrat !

C’est tout à fait possible dans les (05) cas suivant :

- fin de droit aux allocations chômage suite à un licenciement ;
- liquidation judiciaire pour les non-salariés ;
- invalidité de 2ème ou 3ème catégorie ;
- surendettement ;
- décès du bénéficiaire, de son conjoint ou de son partenaire pacsé.

Perp, pour votre fiscalité

Au niveau fiscal, le Perp, présente un avantage à l’entrée comparé à l'assurance. En effet, par rapport à l’assurance-vie, les montants versés au contrat sont déductibles dans certaines limites. Le Perp possède l’atout majeur de bénéficier à l'entrée d'un régime fiscal très favorable. Les cotisations versées sont en effet déductibles, dans une certaines limites, du revenu imposable du contribuable. Ainsi, le souscripteur peut diminuer le poids de l’impôt sur le revenu tout en préparant sa retraite.

En cas de décès

Dans le Perp, si le souscripteur décède avant son départ en retraite, la rente acquise peut être reversée à un bénéficiaire désigné. Pour cela, deux (02) possibilités : une rente viagère ou une rente d'éducation pour les enfants mineurs. Enfin, les sommes capitalisées sur le Perp ne sont pas transmissibles, c'est-à-dire qu’au décès du souscripteur, elles seront totalement perdues pour les héritiers, contrairement au contrat d’assurance-vie.

Un désir de discussion, intervenez concernant notre article.

Les publications similaires de "Actualités assurances"

  1. 24 Sept. 2017Zoom sur le métier de transporteur de marchandises25 visites
  2. 10 Août 2017Bien assurer son véhicule une fois son permis en poche82 visites
  3. 14 Juil. 2017Glinche Automobiles, un mandataire automobile multimarques depuis 1966102 visites
  4. 14 Juin 2017Zoom sur l’assurance permis de conduire143 visites
  5. 3 Mars 2017Vérifiez votre alarme avant de partir en vacances !321 visites
  6. 21 Déc. 2016Le contrôle technique de votre véhicule peut-être pris en charge par votre assurance378 visites
  7. 19 Nov. 2016Le coût d'une assurance automobile1140 visites